Clitoris mon amour !

Cet organe purement dédié au plaisir féminin, longtemps méconnu et maltraité, sort du placard et s'exhibe pour guider les femmes dans la réappropriation de leur corps.

Table des matières

Clitoris longtemps ignoré ou mutilé

Le clitoris a longtemps été vu comme un « bouton » sur lequel appuyer. Jusqu’aux années 2000 les livres de médecine eux-mêmes l’ont représenté comme un simple point.

Dans les sociétés occidentales, les femmes ont été élevées sur le mythe freudien opposant l’orgasme clitoridien « infantile » et l’organe vaginal « de la femme accomplie ». Le plaisir réel ne pouvait venir qu’au travers la pénétration, provoquée par un pénis ! Combien de femmes ont ignoré leur propre corps, leur plaisir, à cause de ces injonctions misogynes !

Pire encore, certaines cultures ont tenté de le faire disparaître, à coup d’excision, pour lutter directement contre le plaisir féminin, coupable de luxure, d’enfants illégitimes, et de rébellion possible féminine ! Sous couvert de doctrines patriarcales, des femmes subissent encore des pratiques barbares d’ablation du gland clitoridien, lèvres cousues… Pour que tout rapport soit source de souffrance.

Le clitoris entre espoir et lutte politique

Mais le clitoris, nous le savons maintenant, n’est pas un simple « bouton » ! C’est l’équivalent du pénis masculin en format miniature, concentré. Le gland qui frétille sous son capuchon, n’est que la partie visible puisque les bulbes, constitués de corps spongieux, entourent le vagin, jusqu’à l’anus et se gorgent de sang avec l’excitation pour provoquer les vagues de plaisir.

Spoiler Alert : L’orgasme vaginal sacralisé, vient aussi du clitoris !

Certaines marques de sextoy ont révolutionné le plaisir solitaire, en remplaçant le frottement manuel par la douce aspiration du Womenizer. La symbolique est claire : peu importe la méthode, les meufs, kiffez ! 🙂 Pour prendre du plaisir à deux, il faut déjà savoir ce qui nous plait, explorer, découvrir son anatomie sans honte ni préjugés.

La vision complète de l’organe est porteur d’espoir pour toutes les femmes victimes d’excision : déjà, la reconstruction chirurgicale est souvent une réussite. Ensuite, en se réappropriant leur corps, elles apprennent que leur plaisir n’est pas seulement logé dans le gland mutilé. La rééducation peut alors les guider vers les joies de l’orgasme !

Le clitoris enfin se dessine et s’affiche dans la rue et sur le web. Il est devenu le symbole universel des droits fondamentaux des femmes : le droit de jouir !

Brisons le tabou et amplifions le mouvement :

Clitoris, je t’aime !

Références

Clit’info : Anatomie https://odilefillod.wixsite.com/clitoris/anatomie
Excision : des réparations sont possibles https://www.chirurgie-esthetique-france.fr/scialytique/chirurgie-intime/l-excision/
Le clitoris sort du bois porté par la vague féministe : https://www.ladepeche.fr/2019/10/02/le-clitoris-sort-du-bois-porte-par-la-vague-feministe,8453677.php

Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *