La gratitude me rend heureux.se

La gratitude peut se définir par une reconnaissance pour un bienfait reçu.

Table des matières

« Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous… »

Dalaï Lama

Les bienfaits de la gratitude

La capacité de voir le verre à moitié plein est l’un des leviers universel du bonheur. Ce n’est pas se forcer à être toujours joyeux ni fermer les yeux sur les souffrances du monde, mais croire profondément que ce qu’on nourrit grandit.

En nourrissant la vision positive, en remerciant chaque détail positif, on le met en valeur et le sublime. C’en est fini des pensées limitantes et de l’état d’esprit morose, qui nous plombent avant même de commencer. En cultivant le positivisme, on modifie notre approche de la vie, dans un cercle vertueux.

Cette vision positive vaut pour soi-même mais également notre entourage. C’est l’effet boomerang : ce qu’on envoie nous revient toujours d’un biais ou d’un autre. en exprimant ma gratitude aux autres, en les remerciant et en mettant en valeur le positif, je leur transmets cet état d’esprit et ils finiront par l’appliquer envers moi également. Les mercis sont aussi bénéfiques à envoyer qu’à recevoir. Il s’agit de diffuser le bonheur et créer autour de soi un cercle bienveillant et prospère.

La gratitude, un entrainement régulier avec un exercice simple

Un exercice simple et régulier que j’utilise est de noter sur un carnet spécifique, un minimum de 3 gratitudes par jour. Certains jours, c’est très facile, tout est joyeux, alors que d’autres, quand j’ai l’impression que tout a joué contre moi : fatigue, humeur, météo, stress et tensions des autres… je me creuse les méninges pour déceler la petite gratitude envers « la plaquette de chocolat » qui m’a évité de sombrer.

Petit à petit, je mets le doigt plus rapidement sur les gratitudes du jour. Cet exercice me force à voir le positif dès qu’il est possible, à me réjouir de chaque petite chose. C’est comme mettre un filtre, qui glisserait des paillettes en arrière plan de la journée. Avec cela, j’apprends à voir les enseignements que m’apportent chaque épreuve, pour en retrouver une note positive.

Outre les gratitudes, je note également dans ce carnet mes réussites, qu’elles soient grandes ou petites. Car remercier la vie ne signifie pas s’oublier soi-même. Je garde en tête que je suis créatrice de ma propre destinée. Chaque avancée se doit d’être célébrée, pour me motiver à continuer sur mon chemin personnel d’élévation.

Au bout de 21 jours, ces exercices deviennent une habitude qui rythme mes journées. C’est alors un mode de vie, comme des fleurs qui illuminent mon chemin de vie.

Essaye la gratitude et dis-moi :

Ta vision du monde et des aléas quotidien ont-t ‘ils changés ?

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

Que conseillerais-tu ?

Cet article t’a plu ? Partage-le autour de toi, sur Pinterest ou sur Facebook en partageant mes épingles :

Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *