Définition de NeuroGraphica®️ : Technique de Pavel Piskarev

Neurographica®️ est une technique de psychologie créative qui propose de reproduite les connexions neuronales, pour défaire nos blocages en créant de nouveaux chemins de pensée.

Table des matières

Neurographica définition

Dans le cadre de ma certification spécialiste NeuroGraphica, qui permet d’utiliser la technique dans mes accompagnement en art-thérapie dans mon cabinet en région parisienne (91) ou à distance via les coaching créatifs, je commence par te présenter cette technique révolutionnaire qui nous vient de Russie, encore (trop) peu connu en France.

Qu’est-ce que NeuroGraphica ?

NeuroGraphica est une méthode de développement personnel développée par le psychologue russe Pavel Piskarev en 2014. Cette technique combine des éléments de psychologie, de neurosciences et d’art visuel pour aider les individus à discuter directement avec leur cerveau, pour libérer leur inconscient, penser autrement, briser les cycles limitants et trouver leurs propres solutions intérieures.

La méthode utilise des formes géométriques, des lignes et des couleurs pour représenter symboliquement les aspects de la psyché. Le postulat de départ est que les connexions neuronales peuvent être modifiées grâce à la neuroplasticité du cerveau. Le dessin est vu comme une discussion directe avec notre esprit, permettant de créer de nouveaux schémas de pensées qui se répercutent ensuite dans notre quotidien.

Qu’il s’agisse de la réussite de nos projets, de soigner les effets d’un traumatisme, de développer l’estime de soi, trouver sa mission de vie ou de transformer nos relations, Neurographica permet d’accompagner toute démarche de transformation positive.

Les 10 principes de NeuroGraphica

Je te présente ici la philosophie qui guide Neurographica à travers les 10 principes définis par Dr Pavel Piscarev. Les 5 premiers principes sont plutôt sémantiques et les 5 suivants sont plutôt graphiques.

1. L’image intègre les significations

Les images contiennent beaucoup de sens puisque chaque personne va visualiser des choses très différentes derrière un même mot. En utilisant la méthode Neurographica, on propose d’associer des significations personnelles et diverses sur les formes de bases : ronds, triangles, carrés et des lignes. Notre cerveau s’exprime en symboles et ces images simples permettent un dialogue direct avec notre psyché.

2. Les significations contiennent les états

Notre état physique et psychologique définit notre quotidien. Grâce à la Neurographica, notre objectif est de faire évoluer nos états désagréables (fatigue, stress, tristesse…) pour améliorer notre vie. Par le dessin, nous pouvons modifier le symbole d’un état difficile et utiliser son énergie pour créer autre chose plus agréable. Ces modifications par le dessin créent de nouvelles connexions neuronales pour s’infuser dans notre réalité.

3. Le problème est une création de l’esprit

La réalité est factuelle, c’est une compétence de notre cerveau humain qui transforme les faits en problèmes. Nous comparons la réalité avec une image idéale que nous souhaitons de cette réalité et cette divergence nous crée des émotions plus ou moins agréables. Ces émotions sont subjectives, puisque nous les créons nous même. En changeant de perspective et en harmonisant notre ressenti, nous avons la capacité de trouver de nouvelles ressources et faire disparaître le problème.

4. La solution a une qualité bionique

La solution est toujours irrationnelle et inconsciente car le cerveau prend d’abord la décision et ensuite cette solution est captée par notre conscience. Les meilleures solutions doivent trouver la résonnance avec chacune de nos cellules, très profondément en nous. C’est pour cela que la Neurographica utilise les lignes bioniques : qui viennent de la nature biologique, dans nos connexions cérébrales, mais aussi les racines des arbres, le mycélium des champignons ou notre réseau sanguin… C’est une technique de résolution qui dépasse notre simple réflexion psychologique et nous pousse à découvrir de nouvelles solutions encore inconnues par notre cerveau.

5. L’harmonie mène à la satisfaction

L’harmonie (avec la nature, nos proches et nous-même) est un état très puissant recherché par tous. C’est un état d’équilibre entre tout ce qui se passe dans notre vie, qui apporte la sécurité, la stabilité et la satisfaction. Le dessin neurographique permet d’atteindre cet état recherché via le Flow. L’objectif est de dessiner jusqu’à être totalement satisfait de son dessin, pour tracer une nouvelle voie vers notre bonheur.

6. L’univers est à la pointe du crayon

On peut tout dessiner par le dessin neurographique : le passé, le présent et le futur mais aussi nos relations, nos blocages, nos sentiments et nos rêves. Dans un même schéma, on peut réunir différents éléments pour les faire communiquer entre-eux, afin de créer une nouvelle réalité. Neurographica nous rend créateur de notre œuvre en mixant les ingrédients qui répondent à notre problématique personnelle, et par là de notre vie entière.

7. Chaque problème a une solution graphique

Chaque problématique ou objectif peut être représenté par un symbole graphique unique, qui sert de base à la réflexion et la transformation intérieure. Une fois qu’on a posé cette forme sur le papier, on peut l’harmoniser pour la faire évoluer et changer de perspective. Les réflexions changent au fur à mesure du dessin, en communiquant avec notre inconscient pour trouver nos propres solutions. Il n’y a aucune limite sur les thématiques qui peuvent être modelées par Neurographica.

8. Le plan de dessin n’a pas de limite

Les traits neurographiques touchent les bords de notre feuille, car notre dessin ne s’arrête pas à la limite du papier. Le dessin est un reflet de notre vie. Nous dessinons la partie que nous voyons, mais nous gardons à l’esprit que le sujet s’étend au delà de notre vision. On peut toujours prendre une feuille plus grande et la coller à notre dessin neurographique pour étendre notre vision. Les lignes correspondent et font partie d’un “grand tout” infini. Nous sommes une partie de l’univers et notre problématique est reliée aux réalités de chacun. Les lignes et les formes peuvent “déborder” pour repousser nos propres frontières et sortir de notre propre cadre de pensées, pour donner à notre inconscient la liberté de créer des solutions nouvelles, encore inconnues de nous-même.

9. L’univers est composé de formes et de lignes

Tout autour de nous, la réalité peut être résumée à de simples formes simples et des lignes qui servent de point de départ à notre interprétation. C’est par exemple ce qu’un artiste utilise quand il réalise le croquis d’une œuvre réaliste. Ces formes et ces lignes se retrouvent dans les macrophotographies au microscope mais aussi les images télescopiques de l’univers. Les lignes représentent le lien entre les formes et donnent vie à notre vision. Cet ensemble représente donc notre réalité, au delà de la vision consciente qu’on en déduit.

10. Dessiner, c’est facile

Le dessin est l’un des premiers moyens d’expression humaine. On se fait une idée du dessin comme étant quelque chose de technique, mais finalement, quand on revient à l’intuitif, on retrouve la simplicité du trait, comme outil de pensée visuelle. Dessiner revient à communiquer avec soi-même, en passant par l’intermédiaire du corps pour communiquer avec notre cerveau pour exprimer et transformer nos pensées. Le dessin nous ramène vers notre propre humanité.

NeuroGraphica et NeuroArt

Neurographica est composé d’algorithmes précis, qui suivent des cheminement de psychologie pour guider notre pensée de manière structurée à travers le dessin. Le programme d’enseignement des niveaux et certifications de l’IPC (Institut de Psychologie Créative) est très strict, pour cadrer les accompagnements au maximum.

Le NeuroArt est une branche plus libre, dérivée de Neurographica, qui reprend les codes du dessin neurographique en se libérant des contraintes de la méthode. Chacun peut, pour son propre plaisir, dessiner à la manière du dessin neurographique, comme technique visuelle ou juste “être dans le flow”.

Attention cependant : à trop diluer la technique Neurographica, il est possible de perdre l’effet de transformation neuronale souhaité, pour rester dans une simple représentation graphique de notre réalité.

Certaines formations comme la NeuroComposition®️ ou le NeuroSketching®️ permettent de conserver les bienfaits de Neugrographica dans des approches graphiques plus libres. En ayant suivi ces deux formations, je propose certains accompagnements en coaching individuel et programmes de magie créative qui sortent un peu des sentiers battus.

NeuroGraphica ça t’inspire ?

Avec Adèle, au fil des bouclettes, nous te proposons un atelier NeuroVision mêlant le dessin neurographique et la visualisation créatrice, qui est suivi d’un programme sur la roue chamanique :

Si le sujet t’intéresse, je te propose de t’inscrire à ma liste de diffusion spécialement dédiée à la magie créative, afin d’être tenue informée en priorité de mes explorations à ce sujet :

.

Tu peux également réserver un appel découverte, si tu souhaites utiliser Neurographica dans ton accompagnement créatif en ligne :

Enfin, si cet article t’intéresse, tu peux partager les visuels sur les réseaux sociaux et/ou Pinterest pour les retrouver facilement et inviter d’autres personnes à les découvrir !

fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *