Du triangle dramatique de Karpman au triangle du gagnant de Acey & Choy

Avec Karpman voyons comment on se trouve coincé dans des boucles qui ruinent nos relations et surtout comment en sortir !

Table des matières

triangle karpman neurographica

Biographie de Stephen B. Karpman

Stephen B. Karpman est un psychiatre et psychologue américain né le 1er octobre 1935. Il est surtout connu pour avoir développé le “Triangle dramatique”, également appelé le “Triangle de Karpman”, un modèle qui explore les dynamiques interpersonnelles et les jeux psychologiques qui peuvent se produire dans les relations humaines.

Karpman a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Caroline du Nord et a ensuite suivi une formation en psychiatrie à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il a également obtenu un doctorat en psychologie à l’Université de Californie à Berkeley. Son parcours académique l’a préparé à combiner des perspectives médicales et psychologiques dans sa carrière.

En tant que psychiatre, Karpman a exercé dans le domaine de la psychiatrie clinique, se spécialisant dans les relations interpersonnelles et les dynamiques familiales. Son intérêt pour la psychologie transactionnelle, une approche de la psychothérapie développée par Eric Berne, l’a conduit à créer le Triangle dramatique dans les années 1960.

Le Triangle dramatique de Karpman a été présenté pour la première fois en 1968 lors de la conférence annuelle de l’Association américaine de psychiatrie. Depuis lors, il est devenu un outil largement utilisé dans la psychologie et la thérapie pour comprendre et analyser les jeux psychologiques qui peuvent se dérouler dans les relations humaines.

Stephen Karpman a également contribué au développement de la psychologie transactionnelle en écrivant des articles sur le sujet et en donnant des conférences. Sa carrière a été marquée par un engagement constant envers la compréhension des relations humaines et la promotion du bien-être psychologique.

Bien que son travail soit souvent associé au Triangle dramatique, Karpman a continué à élargir ses horizons professionnels, s’intéressant également à d’autres domaines de la psychologie. Sa contribution à la compréhension des dynamiques relationnelles a laissé une empreinte durable dans le domaine de la psychologie et de la psychothérapie.

Description du triangle de Karpman

Le triangle de Karpman est un modèle de dynamique relationnelle qui décrit les interactions interpersonnelles en termes de trois rôles principaux : la victime, le sauveur et le persécuteur. Ces rôles peuvent être interchangeables et peuvent créer des schémas de comportement destructeurs dans les relations. Voici une explication plus détaillée de chaque rôle, avec des exemples pour illustrer :

  1. La Victime :
    • La victime se sent impuissante et considère souvent que la vie est injuste.
    • Exemple : “Je n’ai jamais de chance. Tout le monde me traite mal, et je ne peux rien y faire.”
  2. Le Persécuteur :
    • Le persécuteur adopte une attitude critique et blâme souvent les autres.
    • Exemple : “Tu ne fais jamais rien correctement. C’est de ta faute si tout va mal.”
  3. Le Sauveur :
    • Le sauveur tente de résoudre les problèmes des autres, parfois de manière excessive.
    • Exemple : “Laisse-moi t’aider. Je vais régler tous tes problèmes. Tu ne peux pas y arriver seul.”

Ces rôles forment un triangle car les personnes passent bien souvent d’un rôle à un autre au fil du temps, dans un cycle destructeur. Par exemple, une personne qui se sent initialement victime peut adopter le rôle du persécuteur en blâmant les autres, ou du sauveur en essayant de résoudre les problèmes des autres de manière trop intrusive.

Le piège du triangle de Karpman réside dans le fait que ces rôles peuvent devenir addictifs, créant des schémas de communication toxiques dans les relations. La clé pour sortir du triangle est de prendre conscience des rôles que l’on adopte, de développer l’empathie envers soi-même et les autres, et d’encourager des interactions plus équilibrées et responsables.

Le triangle compassionnel ou triangle gagnant de Acey & Choy

Sortir du Triangle Dramatique de Karpman grâce au Triangle du Gagnant peut être un processus bénéfique pour promouvoir des relations plus saines.

En 1990, Choy recommande à toute personne se sentant victime d’un acte de violence de penser davantage en termes de vulnérabilité, à toute personne qui se fait passer pour un persécuteur d’adopter une posture affirmée et à toute personne recrutée comme sauveur de réagir en faisant preuve de bienveillance. Ce “pas de côté” permet de modifier la synergie des interactions pour amener plus de fluidité à chacun.

Voici quelques conseils pour chaque rôle :

  1. Pour la Victime :
    • Prends la responsabilité de tes choix et de tes actions.
    • Exemple : Plutôt que de dire “Tout le monde me fait du mal”, essaie “Je peux changer ma situation en prenant des décisions différentes”.
  2. Pour le Persécuteur :
    • Abandonne le besoin de blâmer et de critiquer, adopte un langage constructif.
    • Exemple : Plutôt que de dire “C’est toujours de ta faute”, essaie “Comment pouvons-nous travailler ensemble pour éviter cela à l’avenir ?”
  3. Pour le Sauveur :
    • Encourage l’autonomie chez les autres, au lieu de résoudre constamment leurs problèmes.
    • Exemple : Plutôt que de dire “Je vais tout arranger pour toi”, essaie “Comment puis-je te soutenir pour que tu puisses résoudre cela toi-même ?”

Pour sortir du Triangle Dramatique :

  • Prends conscience des rôles : Identifie quand tu te trouves dans l’un des trois rôles. La conscience est la première étape pour le changement.
  • Change ton langage interne : Modifie ta façon de penser et de parler pour éviter les schémas négatifs et accusatoires.
  • Encourage la communication ouverte : Fais preuve d’empathie et encourage des conversations honnêtes plutôt que de jouer à des jeux psychologiques.

L’idée du Triangle du Gagnant est de promouvoir des relations basées sur la responsabilité individuelle, la communication ouverte et la coopération plutôt que sur la victimisation, le blâme et la surprotection. En travaillant ensemble pour créer un environnement de soutien mutuel, tu peux contribuer à briser les schémas du Triangle Dramatique et à construire des relations plus équilibrées.

Si on ne peut changer l’autre directement, il est clair que ce pas de côté sur soi-même va briser la chaîne, modifiant de fait notre relation avec l’autre.

Le triangle dramatique ça t’inspire ?

Cette présentation de psychologie a peut-être éveillé des pensées sur tes propres relations et les conflits qui parfois les ternissent ? N’hésite pas à commenter cet article pour raconter ton expérience ou les solutions que tu as réussi à mettre en place pour en sortir.

Comme tu as pu le voir dans mes illustrations, le triangle de Karpman peut-être abordé en NeuroArt®️, pour te permettre de prendre conscience de tes schémas de pensées et t’aider à construire de nouvelles connexions neuronales qui te mèneront au triangle du gagnant.

Cet algorithme, dérivé personnel du NeuroMandala®️, peut-être abordé en séance de coaching individuelle pour t’aider à résoudre les problèmes de communication que tu rencontres. N’hésite pas à me contacter pour en discuter plus en détail :

Enfin, si cet article t’intéresse, tu peux partager les visuels sur les réseaux sociaux et/ou Pinterest pour les retrouver facilement et inviter d’autres personnes à les découvrir !

fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *