Sabbat Mabon

L'équinoxe d'automne marque la fin des récoltes et le point d'équilibre où la nuit prend le pas sur le jour.

Table des matières

Mabon est le 8° sabbat de la roue de l’année dans la tradition Païenne et Wiccane. 

L’air devient plus frais, les feuilles prennent des teintes dorées, et les jours raccourcissent. L’automne approche à grands pas, et avec lui vient l’Équinoxe d’Automne, une célébration païenne connue sous le nom de Mabon.

Cette fête marque le point d’équilibre entre la lumière et l’obscurité, lorsque la nuit prend lentement le pas sur le jour. C’est un moment magique où la nature commence sa transition vers le repos hivernal, où les récoltes abondantes sont célébrées, et où l’on rend hommage aux mystères de la vie et de la mort.

Dans cet article, nous allons explorer en profondeur les traditions, les rituels, et les significations qui entourent Mabon, l’un des 8 Sabbats de la Roue de l’Année Païenne.

Correspondances du Sabbat de Mabon

  • Spiritualité : amour, buts, équilibre, partage, mort, réussite, sagesse, concentration, transition
  • Archétypes : Dame de la moisson, veuve éplorée, guerrier.e, tempérance
  • Couleurs : brun, jaune, vert, orange, rouge
  • Plantes : Benjoin, glands, noisettes, laurier, lierre, myrrhe, sauge, tabac, sureau
  • Pierres : ambre, hématite, topaze dorée
  • Animaux : aigle, cerf, chevaux, chouette, écureuils, merle, saumon

L’Histoire et l’Origine du Sabbat de Mabon

C’est Aidan Kelly qui a donné à cette célébration païenne moderne le nom de Mabon. Avant lui, ceux qui pratiquaient les religions païennes appelaient simplement cette fête « l’équinoxe d’automne », le 21 septembre, qui se marquait par des banquets, pour fêter les dernières récoltes et faire le bilan de la saison avant l’arrivée des gelées.

Le conte de Mabon est celui d’un petit enfant volé à sa mère et emprisonné. Le libérer devient la mission du héros mythique Culhwch, qui doit aller chercher Mabon pour l’aider à chasser un sanglier sauvage.

Ce conte fait un parallèle flagrant avec le mythe grec de Perséphone, qui serait donc l’héritage le plus ancien du sabbat : Hadès roi des enfers tombe amoureux de Perséphone et la kidnappe dans son royaume souterrain.

Lorsque Demeter, déesse du grain et des récoltes, remarque l’absence de son enfant, elle part à sa recherche. Quand elle comprend que Herès tient sa fille, elle refuse de laisser quoi que ce soit pousser sur Terre.

Zeus, se rendant compte que son peuple allait mourir de faim, est prêt à convaincre Hadès de rendre Perséphone à sa mère. Malheureusement, cette dernière a mangé 6 grains de grenade durant son séjour dans le monde souterrain. Comme elle a partagé la nourriture des morts, elle en fait désormais partie. Le seul compromis possible est alors que Perséphone passe 6 mois de l’année sur Terre, au soleil, et 6 mois sous terre, dans l’obscurité.

C’est ainsi qu’est né le cycle des saisons.

Célébration du Sabbat Mabon le 21 Septembre

Le jour du solstice, il est conseillé de profiter des derniers soleils avant la victoire de la nuit. Ainsi, tu peux, selon la météo, prévoir une promenade ou un pique-nique en forêt.

Mabon également marque la transition de l’extérieur vers l’intérieur. Il est donc temps de ranger son jardin, retirer les dernières plantes d’été, récolter courges et pommes-de-terre de conservation, récupérer les graine sur les plants séchés, et semer de l’engrais vert pour préparer la terre à la saison prochaine.

A l’intérieur, on peut faire des bocaux ou sécher les aliments que l’on souhaite conserver pour l’hivers. On fait un grand ménage, pour préparer son intérieur aux prochains mois. On en profite pour ressortir les plaids, coussins, miser sur le cocooning et purifier l’espace.

En artisanat enfin, on décore son autel de glands, feuilles jaunes, pommes de pain et fruits à coque.

On peut créer une poupée de grain pour faire ses vœux, ou une poupée de peine (lien en référence) pour y déposer ses peines.

Rituels pour le Sabbat de Mabon

Mabon est le temps des rituels d’acceptation, de transition et d’introspection. C’est le bilan des beaux jours et les voeux pour passer l’hivers sans encombre. Ce rituel d’invocation et de protection semble tout indiqué.

Matériel pour le rituel :

  • 2 bougies noires
  • 1 bougie jaune

Déroulé du rituel :

Ce rituel peut s’effectuer en intérieur, dans votre lieu de protection.

Place la bougie jaune en haut de ton plan de travail. Tu peux l’accompagner d’une image symbolisant les récoltes, la tempérance, la générosité, la roue, le soleil, ou bien d’une poupée de grain. Visualise toutes les bonnes choses que les jours lumineux t’ont apporté et remercie sincèrement l’univers pour toutes ses gratitudes. Pour sceller tes voeux, invoque Déméter :

« Mère du grain, mère de tout ce qui pousse,
nous allons vers toi, nous t’offrons nos bras,
en échange de ton réconfort nous t’offrons notre réconfort,
notre amour pour ton amour,
notre perte pour ta perte.


Nous nous ouvrons à tes mystères,
nous suivons,
nous écoutons,
nous observons.

Nous nous réjouissons comme tu te réjouis.


Bénis sont tes mystères.

Tu es bénie,
mère du blé,
déesse du grain,
toi qui fais tourner les saisons
par le soleil et par le feu, par le vent et par la pluie.

Avec toi nous attendons le retour de Perséphone.


Nous respections tes leçons comme nous respectons la terre. »

Allume à présent les deux bougies noires en dessous de De la jaune. Tu peux l’accompagner d’images archétypes sur les amoureux, la mort, le renouveau.

Pense à tout ce que tu souhaites préserver dans ta vie, à ceux que tu aimes ou qui ont besoin de protection. Pense également à ceux qui sont partis, aux cycles qui se terminent, à ce que tu dois laisser en paix. Il est temps de demander la bienveillance des ténèbres, pour que la saison d’hivers soit douce. Pour sceller tes vœux, invoque Hadès et Perséphone :

« Salut au Roi et à la Reine,
maître des morts,
voix des morts !

Recevez nos messages d’amour
comme tout autour de nous
vieillit et s’apaise,
se rend à notre soin.


Nous envoyons à la terre
ce qui peut croître vers le repos,
ce que tu peux garder un temps dans le pays des morts.

Soyez compatissants, Roi et Reine,
ne prenez que ce qui doit être pris
afin que nous puissions vivre ici une saison de plus. »

Laisse les bougies se consumer, en pensant au temps qui passe et au cycle entre la vie et la mort, le jour et la nuit.

Tirage

  1. Qu’est-ce que la saison lumineuse m’a apportée ?
  2. Qu’est-ce que je dois préserver des ténèbres ?
  3. Qu’est-ce que je dois laisser partir en paix ?

Références :

  • Diana Rajchel : Mabon Rituels, Recettes et Traditions de l’équinoxe d’automne
  • Claire Duclaye : Nouveau calendrier Païen, Editions DANAE
  • Poupées à soucis (vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=4_isc-yRXuc

Tu as aimé cet article ?

N’hésite pas à me partager dans les commentaires ta manière de célébrer Mabon.

Enfin, je t’invite à partager les visuels qui te semblent pertinents sur les réseaux sociaux ou Pinterest, pour les retrouver facilement :

Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *