Les bienfaits de la philosophie Zentangle avec le No mistakes, en français : pas d’erreurs !

Le premier principe de la méthode Zentangle est : No mistakes ou "pas d'erreur" en français . Revenons ensemble sur le sens de cette expression et sa mise en pratique.

Table des matières

no mistakes pas d'erreurs en méthode Zentangle

Connais-tu la méthode Zentangle®️ ? Si tu n’en n’as jamais entendu parler, je te conseille de commencer par cet article de présentation ou bien encore de suivre cet atelier offert d’initiation à la méthode Zentangle.

Si tu as déjà suivi un atelier avec un.e professeur.e certifiée Zentangle (comme moi par exemple ! 😁) tu as sûrement déjà entendu cette expression car c’est l’un des tous premiers fondements de la méthode.

Je te propose qu’on le détaille ensemble et qu’on creuse car finalement notre esprit bloque sur cette notion. Il ne suffit pas de le répéter pour y croire, mais plutôt de l’incarner et l’expérimenter jusqu’à sentir le changement de perspective opérer dans notre œuvre et dans notre vie.

A mon sens, le no mistakes, ou pas d’erreurs incarne complètement la magie de la méthode Zentangle puisque ces petits mots tout simples peuvent radicalement changer ton prisme et enchanter ta vie.

No mistakes, qu’est-ce-que c’est ?

Pas d’erreurs, pas d’erreurs… Facile à dire !

Mais en vrai, à quoi ça correspond ?

Dans la liste du matériel Zentangle, on ne trouve pas de gomme. C’est une première explication : Chaque trait posé sur notre tuile a sa raison d’être. On l’accepte et on continue à dessiner, en faisant confiance au processus.

Il en est de même pour les motifs qui sont directement tracés au stylo. Chaque motif a été décomposé, étape par étape, pour être dessiné le plus facilement possible. Or, il se peut qu’on ne comprenne pas bien un motif, que notre attention décroche ou bien que notre main ripe. On appelle ça un « Oupsi » (Ooopsie en anglais) : néologisme venant du mot « Oups ».

Dans la méthode Zentangle, tout n’est que proposition, rien n’est imposé. Il est bienvenu d’adapter un motif et de le modifier a sa guise. On appelle ça une « variation ». Qui saura dire si une variation est volontaire, ou bien si elle est le fruit d’un oupsi ?!

  • Est-ce que pas d’erreurs, ça se limite à se passer de gomme ?
  • Doit-on laisser un trait déviant en plein milieu, juste parce que « la prof » a dit qu’il n’y avait pas d’erreur en méthode Zentangle ?
  • Est-on obligé.e d’aimer sa tuile à tout prix, même si en vrai on ne l’aime pas ?

…Tu l’auras sûrement compris : la réponse à toutes ces questions est un grand « NON » !

No mistakes, comment faire concrètement ?

Je te dévoile le texte qui accompagnait l’image en tête de l’article, comme je l’ai posté dans mon programme Zen en 8 étapes :

C’est un exemple parmi d’autres que je livre en toute transparence aux abonné.e.s du programme. J’affiche mes oupsis pour aider chacun.e à dédramatiser les leurs. Ca m’est d’ailleurs déjà arrivé plein de fois de faire de gros « oups » au beau milieu d’un atelier et je l’assume totalement ! J’accepte l’imprévu et j’y réagis positivement. Je crois qu’en montrant moi-même mon côté humain, ça décomplexe et chacun.e assume qu’iel n’est pas une machine et que tout ne se passe pas toujours comme prévu. De toute façon, la perfection n’existe pas 🤓

Finalement, le but du jeu c’est d’intégrer notre oups à notre tuile, de jouer avec et de s’en servir pour inventer autre chose. Le plus important, c’est que cette variation ne nous bloque pas : au contraire, elle active notre créativité en nous poussant à faire autrement.

Par la répétition d’une erreur tout au long de notre tuile par exemple, on fini par l’intégrer à notre œuvre. On peut même créer ainsi une nouvelle technique ou un nouveau motif ! C’est une belle façon de rebondir, n’est-ce pas ? On en voit plein d’autres dans le programme !

En admirant ta tuile, le spectateur ne saura pas ce qui était réfléchi ou ce qui s’est invité par surprise sur ta tuile. Il pourra même féliciter ton coup de génie qui ouvre de nouvelles perspectives créatives. C’est la porte ouverte vers l’innovation.

La philosophie no mistakes ne veut pas dire qu’on se force à aimer une tuile qui nous plaît bof. A mon sens, pas d’erreur signifie plutôt que notre tuile n’est pas terminée tant qu’on n’a pas trouvé la bonne manière pour la faire évoluer jusqu’à ce qu’elle nous plaise. Si cela signifie recouvrir tout ou partie d’encre noire et recommencer : C’est OK ! Tant qu’on continue à avancer, c’est qu’on est en train de créer.

No mistakes, c’est une philosophie de vie

En fait, no mistakes ou pas d’erreurs en français, ça consiste à faire confiance dans le process et se concentrer sur le positif, pour arrêter enfin l’auto-critique de notre saboteur interne. On laisse notre enfant intérieur s’exprimer pleinement. Peu importe que le trait dévie, que la couleur déborde ou que le motif soit « adapté ». Finalement, ce qui compte, c’est de s’amuser en créant !

On déculpabilise, on fait taire notre syndrome de l’imposteur et on relativise : La méthode Zentangle n’est pas sérieuse. C’est un loisir et au pire quoi ? On aura « gâché » un morceau de papier et un peu d’encre ! Olala ! Est-ce un drame ? Sûrement pas !

Ce changement de perspective va à l’encontre de ce qu’on a appris dès l’enfance : on devait scrupuleusement recopier ce que l’enseignant notait au tableau, et chaque erreur était sanctionnée.

C’est bien pour ça qu’on a tant de mal à se détacher aujourd’hui de la notion d’erreur !

Pourtant, petit à petit, grâce à la méthode Zentangle, cette philosophie s’imprègne dans notre vie : On accepte que les choses n’évoluent pas comme on l’avait imaginé, et on accueille les imprévus. On apprend à rebondir et à voir ces petits oups de la vie comme de nouvelles opportunités : une chance pour sortir de notre routine et inventer.

Par ce biais là, la méthode Zentangle, est bien plus qu’une technique de dessin : c’est carrément une manière différente de voir la vie.

No mistakes, est-ce-que ça t’inspire ?

🤗 Dis-moi en commentaire ce que tu en penses, et si tu parviens à te détacher la notion d’erreur grâce à la méthode Zentangle ?

🧞‍♀️ Si tu souhaites apprendre toutes les facettes de la méthode Zentangle, que ce soit sur les aspects techniques ou philosophiques, je te recommande de suivre mon programme complet :

🙏 Si tu souhaites me soutenir et faire grandir la philosophie Zentangle®️ tu peux simplement partager cet article sur Pinterest (ou ailleurs) en utilisant ces épingles :

🌈 Merci et à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives !

Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *