Méditer ! Médis-t’on ?

Méditer, c'est dans l'air du temps... Des milliers d'articles et d'applications nous le vendent comme l'outil ultime du bonheur. Je vous livre ici mon cheminement.

Table des matières

La méditation m’a longtemps angoissée

Je suis hyper sensible et je réfléchi trop. Depuis l’enfance, j’ai toujours eu du mal à trouver le bouton “pause” et à me relaxer. C’est comme si j’avais un moulin fou dans la tête.

J’ai longtemps essayé de suivre ces recommandations de “faire le vide” et de me concentrer sur ma respiration, qui accompagnent la pluspart des approches méditatives. Mais, plutôt que m’apaiser, cela m’a plutôt menée vers l’angoisse. Mon cœur s’emballait dès que je fermais les yeux et j’étais alors prise d’envies irrépressibles de me tortiller dans tous les sens. Quand à mon cerveau… Loin du calme vendu par la “pleine conscience”, c’était des flux de pensées qui fusaient dans tous les sens sans que j’arrive à les réprimer.

J’ai pourtant poussé le vice jusqu’à faire un séjour en Ashram, à Rishikesh (Inde), qui est le berceau des pratiques de méditation bouddhiste new-age. Durant quelques jours dans un lieu où le silence est roi, je me suis levée aux aurores pour méditer sans aucun guide, assise avec d’autres en rond dans une pièce. Ce que j’ai ressenti lors de cette expérience n’était plus de l’angoisse, mais bien un ennui profond ! En 10 jours interminables de pratique, je n’ai eu aucune révélation transcendantale. J’en ai conclu que vraiment, tout ça ce n’était n’était pas pour moi.

Un passage par la relaxation et l’hypnose

J’ai donc oublié l’idée un temps, avant que la pratique ne me rattrape, par deux moyens détournés.

Par le biais du sport déjà, qu’il s’agisse de danse, de cardio ou de Yoga, certains professeurs terminent la séance par une période de relaxation et de visualisation. Shootée aux endorphines après l’effort, ces séances de détente m’amenaient avec plaisir dans des rêves psychédéliques. Rien à voir avec “le vide” mais au contraire, j’avais l’impression de planner et de vivre à 200% le moment, comme si mon corps entier répondait à l’appel relaxant.

C’est vite devenu une drogue, mon moment préféré des cours… Comme si tous les efforts et la sueur écoulés avant n’étaient que pour mieux préparer ce voyage astral. Un kiff total !

Par le biais de l’endormissement ensuite : longtemps insomniaque, j’ai testé de nombreuses méthodes pour m’endormir, au grès de recherches et de vidéos Youtube. Celle qui a fonctionné est l’hypnose. Je me laissais emporter par les histoires de  Benjamin Lubszynski (lien en référence) pour atteindre le sommeil tranquillement et sereinement. J’ai renouvelé l’expérience avec d’autres audios pour diversifier et vraiment, je suis accro à cette approche. Je sais maintenant qu’une voix douce (souvent grave) qui me raconte des histoires, me berce jusqu’au royaume des rêves. C’est imparable !

Réconciliée avec la méditation

Ces étapes de découverte, éloignées de la définition communément donnée de la méditation, m’ont finalement réconciliée avec la pratique.

Je médite aujourd’hui régulièrement et facilement.

Je n’essaye plus de “faire le vide”, ce qui m’ennuyait et m’angoissait, mais au contraire, je me laisse aller, guidée ou seule, vers un voyage merveilleux à l’intérieur de moi. Je pense à des choses multiples et souvent farfelues, je dialogue avec mes émotions et passe un temps super avec moi-même. Je ne cherche rien, je profite.

En changeant d’approche, j’aime méditer.

Le dernier déclic enfin est venu de la découverte de Fabrice Midal et de l’école occidentale de méditation, (liens en référence) qui ont mis des mots sur mon ressenti. Il n’est pas question de mettre son cerveau en veille, mais au contraire, de le visiter comme un temple merveilleux. Avec le développement des visios durant le COVID, il est facile de suivre une session à distance depuis chez soi et cela a grandement démocratisé les choses.

Je vous recommande vivement de participer à l’un des nombreux stages proposés, qui vous apporteront des cheminements et des guidances inédites sur des thématiques nombreuses. Cela a été une telle révélation pour moi, que j’ai envie de le partager !

Je vous souhaite de vous découvrir <3

Références

Fabrice Midal (chaîne youtube) : https://www.youtube.com/channel/UChmYtDZNZFU88BOFQZ7NEPw
Ecole de méditation : https://www.ecole-occidentale-meditation.com/
Benjamin Lubszynski (chaîne youtube) : https://www.youtube.com/user/ICoaching

fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *