Je me connecte à mes rêves

Nos rêves sont comme une seconde vie qui se déroule la nuit.

Table des matières

Pourquoi rêve t’on ?

Les rêves ont toujours intrigué les hommes. De nombreuses approches ont été abordées pour expliquer ce phénomène, dont voici un panorama succinct :

  • Les théories ancestrales ont depuis toujours expliqué les rêves comme étant des message venus des dieux ou de nos ancêtres protecteurs. Les rêveurs seraient directement connectés au ciel, à l’infini supérieur, et pourraient tirer des enseignements de leurs pensées nocturnes. En cela le rêve est favorisé, quitte à l’amener avec des décoctions ou des rituels.
  • Les théories psychanalytiques, amenées par Freud (voir Références) expliquent plutôt le rêve comme étant le reflet des désirs refoulés, l’expression de notre inconscient profond.
  • Pour la science enfin (voir Références), le rêve serait simplement une mise en boucle de l’activité cérébrale, afin qu’elle ne cesse pas de fonctionner malgré l’inactivité du corps. Le rêve aurait également une fonction dans dans l’apprentissage, permettant le stockage des informations dans la mémoire, et leur simulation de mise en situation.

Ce tour d’horizon apporte une réponse multiple au sujet, et je pense que toutes ces pistes ne sont pas contradictoires. Les rêves peuvent être de plusieurs types, et avoir plusieurs facettes, selon les phases du sommeil, de la vie, et les conditions de chaque rêve.

J’analyse mes rêves

Plutôt que se concentrer sur le « pourquoi ? » j’aime mieux réfléchir au « j’en fais quoi ? ». Car, qu’il s’agisse d’un message des dieux, de mon moi profond ou une information testée et stockée, cette vie nocturne m’a toujours passionnée, comme un livre de nouvelles inachevées, qui parfois bouclent et se répondent les unes au autres.

Notre cerveau est si malin qu’il saura réunir des images furtives sans relations en une histoire plus ou moins rocambolesque. Nos rêves nous paraissent toujours familiers, bien qu’ils mettent en scène des personnages et des situations les plus farfelues les uns que les autres. Rien que ça, je trouve ça génial !

Pour mieux les retenir, il suffit de s’y pencher : raconter ou noter chaque matin au réveil les pensées qui nous ont traversées. Si le récit n’est pas fluide, quelques mots, une impression, ou une image, même abstraite, quelques couleurs parfois suffisent. Il ne peut rester parfois qu’une ambiance ou une conclusion et c’est parfait ainsi. C’est toujours ça de pris !

Une multitude d’ouvrages existent ensuite pour nous guider sur leur interprétation… Mais je ne le conseille pas. On peut s’inspirer de ces thèses au besoin, mais il faut savoir s’en détacher très rapidement. La meilleure interprétation de mes pensées sera faite par mes pensées elles-mêmes ! Mon cerveau saura retrouver, même vaguement, un sens à tout cela, puisque c’est lui qui l’a généré pendant mon sommeil.

Si j’ai cité Freud, comme précurseur d’un axe d’analyse, je m’en détache très rapidement sur les directions qu’ils donnaient à celles-ci. Toute pensée intime n’est ni sexuelle ni refoulée !

En définitive, je ne saurais donner le pourquoi de ces rêves, ni une routine stricte pour s’y connecter, mais je ne peux que t’inviter à te laisser guider par toi-même sur ce chemin. Il s’agit d’une forme de méditation passionnante, un autre voyage à travers toi, et je pense que toi-seul saura y trouver tes trésors !

Références


Le rêve chez Freud:http://djaphil.fr/textes/lecture-le-reve-chez-freud-freud-et-la-theorie-psychanalytique-du-reve-57


Explication scientifique: https://dailygeekshow.com/reve-explication-scientifique/



Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *