Freud et la psyché humaine : étude de son modèle analytique et de son influence contemporaine

Dans cet article, je te propose un retour aux fondements de la psychanalyse avec une actualisation contemporaine des concepts freudiens, notamment en art-thérapie.

Table des matières

plongée dans la psyché humaine freud art-thérapie

Dans le domaine de la psychologie, Sigmund Freud demeure une figure emblématique qui a profondément influencé notre compréhension de l’esprit humain. Explorons en détail ses concepts sur le conscient, le préconscient et l’inconscient, ainsi que les critiques émises à l’égard de sa théorie et son héritage contemporain, notamment en art-thérapie.

Explication de la pensée de Freud

  • Le conscient : C’est la partie de l’esprit dont nous avons une connaissance immédiate. Nous y traitons les informations de manière rationnelle et prenons des décisions en connaissance de cause.
  • Le préconscient contient des souvenirs récents, des connaissances accessibles avec un peu d’effort mental et des informations que nous ne pensons pas activement à un moment donné, mais qui peuvent être rappelées par un simple rappel ou un stimulus extérieur.
  • L’inconscient est la partie la plus profonde de notre psyché, abritant des désirs refoulés, des pulsions et des traumatismes enfouis. Ces éléments influencent nos comportements sans que nous en ayons conscience.

Sigmund Freud a proposé plusieurs méthodes pour accéder à l’inconscient de ses patients. Voici les principales techniques qu’il a développées et utilisées :

  1. Association libre (free association) : Freud demandait à ses patients de dire tout ce qui leur venait à l’esprit sans censure ni filtre. L’idée était que ces associations libres révèleraient des pensées et des sentiments refoulés, et ainsi, des éléments de l’inconscient pourraient émerger.
  2. Analyse des rêves : Freud considérait les rêves comme la « voie royale vers l’inconscient ». Il pensait que les rêves étaient des manifestations déguisées de désirs inconscients et qu’en les interprétant, on pouvait accéder à ces désirs. Il distinguait le contenu manifeste (ce dont on se souvient du rêve) du contenu latent (le sens caché du rêve).
    Essaye ici en 7 étapes :
  1. Actes manqués (parapraxies) : Freud étudiait également les erreurs de langage, les oublis et autres « actes manqués » (comme les lapsus) qu’il considérait comme des expressions de l’inconscient. Ces erreurs étaient vues comme des révélations involontaires des pensées et des sentiments refoulés.
  2. Analyse des résistances et des transferts : Freud observait les résistances des patients (leurs réticences et difficultés à parler de certaines choses) comme des indications des conflits inconscients. Le transfert, où les patients projetaient des sentiments et des attitudes envers des figures importantes de leur passé sur le thérapeute, était aussi une source d’information sur l’inconscient.
  3. Interprétation des symboles : Freud pensait que les symboles, présents dans les rêves, les mythes, les contes et les rituels, pouvaient aussi révéler des éléments de l’inconscient. Il s’agissait d’analyser ces symboles pour en déduire leurs significations inconscientes.

Ces méthodes visaient à contourner les défenses du moi (l’instance psychique consciente et rationnelle) pour révéler les désirs, les conflits et les traumatismes enfouis dans l’inconscient. Freud pensait que rendre conscient l’inconscient permettrait de résoudre les conflits psychiques et d’aider les patients à atteindre une meilleure santé mentale.

Critiques sur le modèle et l’héritage de Freud

Freud, a certes marqué l’histoire de la psychologie, mais son travail n’a pas échappé aux critiques. Parmi les voix dissidentes les plus marquantes de son époque figure Carl Gustav Jung. Ce dernier, initialement proche de Freud, a progressivement pris ses distances pour développer sa propre approche, la psychologie analytique. Jung critiqua notamment l’approche freudienne centrée sur la sexualité et les traumas infantiles, qu’il considérait comme trop réductrice. À la place, Jung a mis en avant des concepts tels que l’inconscient collectif, les archétypes et la quête de la spiritualité et de la transcendance chez l’individu. Sa vision plus holistique de la psyché humaine était en net contraste avec l’approche plus étroitement psychologique de Freud.

Au-delà de la divergence avec Jung, d’autres critiques ont émergé quant à la portée universelle des théories de Freud. Des figures telles que Karen Horney ont souligné le manque de diversité culturelle dans les travaux de Freud. En effet, la vision de Freud était majoritairement ancrée dans un contexte culturel et socio-économique spécifique, celui de la Vienne du début du XXe siècle. Les théories freudiennes, bien que révolutionnaires pour leur époque, étaient parfois teintées de biais sexistes et ethnocentriques, omettant de prendre en compte la diversité des expériences humaines.

L’héritage de Freud aujourd’hui

Malgré les critiques, les concepts de Freud sur la psyché humaine continuent d’influencer de nombreux courants de psychologie contemporaine. La psychanalyse, héritière directe des travaux de Freud, continue à explorer les profondeurs de l’inconscient et à utiliser ces concepts comme fondements de sa pratique thérapeutique. C’est notamment le cas dans les travaux de figures emblématiques de la psychanalyse tels que Jacques Lacan, Melanie Klein et Donald Winnicott. Lacan, par exemple, a approfondi la théorie freudienne en mettant l’accent sur le langage et les structures symboliques dans la construction de l’inconscient, offrant ainsi de nouvelles perspectives sur la compréhension de soi et des relations interpersonnelles.

En parallèle, la psychologie analytique de Carl Gustav Jung prolonge l’héritage de Freud en explorant les profondeurs de l’inconscient à travers les archétypes, les symboles et la quête de l’individuation. Jung a intégré les notions freudiennes d’inconscient personnel et collectif dans sa propre théorie de la psyché, offrant ainsi un cadre plus spirituel et transpersonnel pour appréhender la complexité de l’esprit humain. Les psychologues analytiques contemporains, tels que James Hillman et Clarissa Pinkola Estés, continuent de s’inspirer des concepts jungiens pour accompagner les individus dans leur cheminement vers la totalité de l’être.

Ainsi, malgré les évolutions et les révisions apportées aux théories initiales, l’héritage de Freud demeure un pilier essentiel de la psychologie contemporaine, nourrissant la réflexion et la pratique des professionnels de la santé mentale à travers le monde.

Exploration de la psyché en art-thérapie

L’art-thérapie ne déroge pas à cet héritage freudien.

En utilisant une variété de moyens artistiques tels que le dessin, le mouvement, l’expression libre et le jeu, l’art-thérapie offre un espace d’exploration profonde de l’inconscient pour les patients. À travers ces différentes formes artistiques, les individus peuvent exprimer et libérer des aspects enfouis de leur psyché de manière symbolique et créative. Par l’exploration des rêves, des images inconscientes et des émotions profondes, les séances d’art-thérapie deviennent des espaces propices à la découverte de soi et à la résolution de conflits internes. En utilisant ces concepts freudiens dans la construction des séances, le thérapeute crée un espace sûr et créatif pour explorer les couches cachées de la psyché humaine, favorisant ainsi la croissance personnelle et la compréhension de soi.

Pris dans le processus artistique, les patients accèdent à des couches profondes de leur inconscient qui ne sont pas toujours accessibles à travers la communication verbale seule. Ils explorent des émotions complexes, des souvenirs enfouis et des dynamiques psychologiques profondes. Le processus artistique permet au patient d’exprimer des éléments inconscients de manière indirecte, à travers des symboles et des métaphores. En laissant libre cours à leur créativité, chaque personne peut mettre en lumière des aspects cachés de sa psyché, explorer des tensions internes, des désirs refoulés et des expériences traumatisantes. L’art devient un langage à part entière pour communiquer avec son monde intérieur, ouvrant des voies d’accès uniques à la compréhension de soi, à la résolution des conflits internes et à la transformation personnelle.

NeuroGraphica®️ par exemple est un outil puissant qui permet d’établir un dialogue direct avec notre inconscient à travers le processus de dessin suivant des algorithmes précis qui guident la pensée vers un état méditatif qui communique directement avec notre esprit. En utilisant des techniques spécifiques de tracés, de symboles et de couleurs, Neurographica offre un moyen structuré et intuitif d’explorer les profondeurs de notre psyché, de débloquer des émotions refoulées pour modifier notre pensée. En laissant vagabonder nos pensées et nos mains sur le papier, nous entrons dans un état de lâcher-prise propice à l’émergence de messages inconscients, de réponses intuitives et de transformations intérieures. Grâce à Neurographica, nous pouvons entrer en contact avec des parties cachées de notre être, accéder à des connaissances profondes et libérer des blocages psychologiques, ouvrant ainsi la voie à une meilleure compréhension de nous-mêmes et à une croissance personnelle significative.

La psyché de Freud, ça t’inspire ?

Essaye gratuitement l’exploration de ton inconscient :

Outre les programmes en ligne de magie créative dans lesquels j’accompagne les inscrites à plonger dans les couches inconscientes de leur esprit pour extérioriser leurs pensées inconscientes et transformer leurs vies, je propose aussi un accompagnement personnalisé et individuel sur internet. N’hésite pas à prendre rendez-vous avec moi pour en discuter lors d’un appel découverte.

Enfin, je t’invite à partager les visuels sur les réseaux sociaux ou Pinterest, pour les retrouver facilement !

Picture of fanfi

fanfi

Pauline Hanfi CZT coach en magie créative

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *